9 ANECDOTES INCROYABLES SUR VARANASI

Ah Varanasi… Cette ville des plus anciennes du monde avec le Gange qui la traverse, les cours de Yoga à l’aube et les chants hindous au crépuscule. Et ce n’est pas tout ! VOICI 9 ANECDOTES QUI VOUS DONNERONT ENVIE DE VISITER VARANASI.

 

N°1 : Les chiens de Varanasi sont végétariens

Ce n’est pas possible me diriez-vous ? Eh bien laissez-moi vous raconter ceci :

  • Les indiens donnent leurs restes de cuisine aux chiens
  • Or la quasi-totalité de ces restes sont d’origine végétale (riz, légumes, fruits)
  • Donc les chiens de Varanasi sont végétariens (non prouvé par la science)

Alors je ne sais pas s’il y a des gens qui viennent leur donner des croquettes la nuit, mais en tous cas je peux vous dire que c’est les rois de la sieste :

on voit 5 chiens qui dorment sur le sol en pierre de Varannasi. C'est une journée de Mai, il fait très chaud!

 

N°2 : Shiva est né à Varanasi

Shiva est le plus vénéré des dieux indiens. Il constitue avec Brahma et Vishnou la Trimurti. Trimurti signifie trois formes en sanskrit, afin de décrire les trois facettes de la divinité suprême. Brahma symbolise la création, Vishnou symbolise la protection/conservation et Shiva la destruction.

« Le rôle de destructeur attribué à Shiva tient d’abord lieu de destructeur du vieil homme, de ses attachements, de ses croyances, de son moi individuel. Il détruit l’ancien pour passer au renouveau […] Il utilise le yoga qu’il enseigne aux êtres humains comme moyen de progression, il fait office de Mahâyogi, le yogi suprême ».

C’est quand même stylé comme rôle, non?

EN FORME AU REVEIL!


 

N°3 : Le Bouddha a donné son premier discours dans les environs de Varanasi

C’est à Sarnath à 15 km au Nord de Varanasi que Siddharta Gotama, récemment devenu Bouddha a donné son premier discours. Il y expose les 4 nobles vérités.

Sarnath est donc une des 4 principales villes de pèlerinage bouddhiste. Les trois autres sont : Lumbini au Népal (lieu de naissance de S. Gotama), Bodhgaya en Inde (lieu de l’éveil), et Kushinagar toujours en Inde (lieu de sa mort).

Voilà, pour tous ceux qui pensaient que le Bouddha était chinois, c’est non

via GIPHY

 

N°4 : On incinère les morts à ciel ouvert

Un peu de gaîté dans ce monde de brutes ! Reprenons… Varanasi est construite le long du Gange, où l’on peut voir plus d’une vingtaine de portes : les Ghats. Deux d’entre elles sont dédiées aux morts, et des corps y sont incinérés 24h/24 à ciel ouvert. Ensuite les cendres sont jetées dans le Gange.

Pour la petite histoire, il y a peine 50 ans certaines veuves y étaient encore brulées vives avec leur mari. C’est le genre de tradition qu’on est content d’avoir abandonné..

ghat de varanasi où on incinère les morts 24h/24. On y voit des barques. Il y a une maison de couleur jaune
Manikarnika Ghat, lieu de crémation des morts


VOILA VOILA ! Après vous avoir un peu plombé le moral sur ce 4ieme point, faisons places aux originalités de Varanasi un peu plus funky.

 

N°5 : On fait (presque) tout dans le Gange

Il y a des Ghats où les habitants lavent leur linge, d’autres où ils se baignent et d’autres où ils se lavent.. Attendez ce n’est pas fini… Certains Sadhu vont même jusqu’à boire l’eau du Gange !

Mon colocataire de Varanasi a passé 24h avec un tel Sadhu et cet échange a été le plus marquant de son voyage en Inde (histoire vraie) :

« You should not drink this water, it’s dangerous and dirty »

« You stranger, You don’t understand what is it, you don’t understand »

« – Tu ne devrais pas boire cette eau, c’est dangereux et sale

-Vous les étrangers vous ne comprenez pas ce que c’est [le Gange], vous ne comprenez pas »

Ce que le Sadhu a voulu dire, c’est que le Gange est sacré et qu’il n’y a donc aucun risque pour ceux qui ont la foi. Ce que mon colocataire a compris c’est que cet homme avait une force mentale telle qu’il a réussi à éviter les maladies pendant des années. Ce que j’ai compris c’est que j’étais content d’avoir de l’eau minérale…

sadhu dans la ville avec des vélos autour. Il marche pieds-nus et porte un habit orange
Portrait d’un Sadhu

 

N°6 : Personne n’habite en dessous du 4ième étage à Varanasi

Non c’est pas parce que les gens sont perchés. En fait pendant la saison des pluies les eaux du Gange montent tellement que les étages du bas sont complètement inondés.

C’est pour cela qu’il y a des dizaines de marches avant de pouvoir accéder à l’eau.

shiva ghat de varanasi. Il y a deux grandes peintures de Shiva, de l'eau et quelques barques rouges

 

N°7 : Il y a un temple pour des singes

Je ne peux égaler les récits de Frank G. Carpenter (1855–1924). Alors je vais me contenter de le citer :

« Avant de quitter Bénarès [aujourd’hui Varanasi], nous devons visiter un autre lieu de culte étrange. Considéré comme la demeure du dieu-singe Hanoumân, ce site est appelé le Temple des singes.

Alors que nous pénétrons dans sa cour, nous ne nous demandons pas pourquoi. En effet, le temple est entouré d’un mur sur lequel sont suspendus des arbres majestueux remplis de singes jacassant, tandis que d’autres singes s’ébattent dans la cour.

À l’entrée, nous achetons du maïs soufflé auprès de marchands ambulants et nous en jetons au sol. C’est alors que les singes poussent des cris, bondissent en horde et se disputent le maïs. Nous leur donnons à manger à maintes reprises, malgré l’avertissement des gardiens, qui nous préviennent que ces animaux sont méchants et mordent souvent les étrangers ».
Nouveau recueil de géographie de Carpenter : Asie (1923)

temple des singes de varanasi avec des colonnes
Temple des singes – Photo Originale de Carpenter
 

N°8 : Les occidentaux ne peuvent pas rester plus d’une semaine à Varanasi

Je suis arrivé à Varanasi au mois de Mai, et je peux vous dire qu’il y fait très chaud ! Entre 45°C et 50°C tous les jours… Si on n’a pas de clim dans sa résidence, au bout d’une semaine la chaleur commence à être épuisante. Voilà pourquoi la plupart des occidentaux préfèrent s’exiler vers Rishikesh ou Dharamsala dans l’Himalaya.

En revanche pour les courageux qui restent on peut négocier d’excellents prix pour le logement : -50% sur les Guests House. Sans compter le kilo de mangue à 0,50€… A bon entendeur.

Sweating Season 7 GIF by Will & Grace - Find & Share on GIPHY


N°9 : On vous vend de la soie alors que c’est du plastoc

Point ultime de mon article : les vendeurs de soie. Ils pullulent dans tous les recoins de rue. Et leur stratégie est bien rodée :

  • Un indien très (trop) sympa vient vous voir
  • Il demande à vous aider
  • Ensuite il vous propose d’aller voir son frère, ami, cousin qui justement a un magasin juste à côté

Nous en tant que bon samaritain, on se laisse guider, puis :

  • Ils vous déballent tout le stock de foulards
  • Ils vous font un prix d’ami (frère, cousin etc…)
  • T’es tout content sauf qu’ils t’ont vendu une écharpe en polyester au prix de la soie.

un vendeur de

POUR CEUX QUI VEULENT PARTIR EN INDE voici une petite astuce pour reconnaître la soie :

Il faut brûler un bout de tissus, si ça sent le cheveu brûlé c’est de la soie. Si ça sent le plastique brûlé, c’est du plastique. Pas compliqué n’est-ce-pas ?

Ps : Leur technique marche aussi avec les encens, parfums, compteurs de bonne aventure, cours de Yoga et tutti quanti.

 

J’espère que cet article vous a plû! Si vous voulez soutenir ce blog, je vous invite à laisser un commentaire ci-dessous!

Merci d’avance, et à de suite pour votre session de Yoga :

EN FORME AU REVEIL!


 

Tu as aimé cet article? Aide-moi à le faire connaître en le partageant sur les réseaux sociaux!

Il te suffit de cliquer ici –>

Pour pouvoir suivre les nouveaux articles, c’est par ici –>

Recevoir les nouveaux articles par mail
 

 
Recevoir les nouveaux articles par mail

4 réflexions sur “9 ANECDOTES INCROYABLES SUR VARANASI”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *